English

Infolettres

Alertes fiscales

Bien que l’on puisse douter que les gens le fassent avec beaucoup d’enthousiasme, chaque printemps, des millions de Canadiens s’assoient pour remplir leur déclaration de revenus annuelle pour l’année civile précédente (ou, plus souvent, ils paient quelqu’un d’autre pour le faire à leur place).


Les automobilistes canadiens ont l’habitude de voir le prix de l’essence augmenter chaque printemps, à mesure que le temps se réchauffe et que les gens prennent la route pour faire des escapades d’une journée, passer la fin de semaine au chalet et prendre des vacances annuelles. Cette année, cette tendance s’accélère pour plusieurs raisons. La première, bien sûr, est qu’avec l’assouplissement des restrictions sanitaires relatives à la pandémie et la réouverture de l’économie, il y a de plus en plus de raisons de prendre la route. De plus, les particuliers qui ont travaillé à la maison au cours des 16 derniers mois commencent à reprendre le chemin du travail que ce soit à temps partiel ou à temps plein.


Au mois d’août de chaque année, presque tous les Canadiens ont produit leur déclaration de revenus pour l’année précédente, ont reçu un avis de cotisation des autorités fiscales à l’égard de cette déclaration et ont soit dépensé leur remboursement ou soit payé tout solde d’impôt dû à contrecœur.


Il y a de cela une ou deux générations, la retraite était un évènement. Généralement, un particulier quittait complètement la population active à l’âge de 65 ans et commençait à recevoir des prestations du Régime de pension du Canada (RPC) et de la Sécurité de la vieillesse (SV) avec, dans bien des cas, une pension provenant d’un régime de pension agréé offert par l’employeur.


Deux infolettres trimestrielles ont été ajoutées - l’une traite de sujets concernant les particuliers et l’autre, de sujets concernant les sociétés.


On ignore encore beaucoup de choses sur l’année universitaire 2021-2022 pour les étudiants de l’enseignement postsecondaire. Il est possible que ces étudiants soient de retour sur le campus, qu’ils vivent en résidence et qu’ils assistent à nouveau à des cours en amphithéâtre. De façon moins optimiste, ils pourraient (encore!) apprendre en ligne et vivre hors du campus, ou encore chez leurs parents. Plus probablement, ils vivront une combinaison de ces deux situations.


Alors que le Canada effectue un lent retour à un mode de vie « avant pandémie », une des nombreuses activités qui n’était pas possible de faire l’été dernier est à nouveau possible : celle d’envoyer les enfants en camp d’été. Dans la plupart des cas, les enfants canadiens d’âge scolaire n’ont pas eu l’occasion d’interagir régulièrement avec leurs pairs depuis près d’un an et demi. Parallèlement, les parents canadiens doivent faire face à une situation dans laquelle ils doivent travailler à la maison tout en aidant leurs enfants avec l’apprentissage en ligne. Pour les enfants comme pour les parents, la possibilité d’aller en camp d’été doit être particulièrement bienvenue cette année.


Entre le 8 février et le 21 juin dernier, l’Agence du revenu du Canada (ARC) a reçu et traité un peu moins de 29 millions de déclarations de revenus des particuliers produites pour l’année d’imposition 2020. En raison de l’énorme volume de déclarations et des délais de traitement, l’ARC ne procède pas (et ne peut pas procéder) à une révision manuelle des informations fournies dans une déclaration avant d’émettre l’avis de cotisation. Au contraire, toutes les déclarations sont numérisées par le système informatique de l’Agence et un avis de cotisation est ensuite émis.


Selon Statistique Canada, en juillet 2020 il y avait un peu moins de 7 millions de Canadiens âgés de 65 ans et plus. Bien que l’âge auquel un particulier prend sa retraite puisse beaucoup varier (que ce soit « Liberté 55 » ou ceux qui travaillent encore à 70 ans), il est raisonnable de penser qu’un pourcentage significatif de ces 7 millions de Canadiens est complètement ou partiellement retraité. Il est également raisonnable de supposer que leur retraite sera très différente de celle de leurs parents.